Vous êtes ici : Accueil > La vie chez les Oldies > Match Villefranche

Match Villefranche

le 01/02/13, à Arnas.

D 10 février 2013     H 16:06     A Alain     C 1 messages


Ce match était attendu depuis longtemps ! Il faut dire qu’il faisait suite à une longue lise de matchs remis : les DO n’avaient pas remis le maillot depuis le match à St Egreve contre les Galochards (19/10/12)

Nous avions, donc, les crocs et cela se sentait aux entrainements.
Pour ce match, quelques défections, dues essentiellement à la grippe, étaient venues amaigrir les rangs des combattants.
Malgré tout, nous étions 22, à l’heure (18H00) du rendez-vous du départ, et tous très déterminés.
Notre esprit aventureux nous a même mené, pour la plupart, à emprunter le tout nouvel autoroute A89 entre Balbigny et la Tour de Salvagny, nous évitant le très fréquenté passage dans Lyon.
Là-bas, surprise : petite pluie.
Il y a encore beaucoup de monde sur le site, d’entrainements en cours, nous partageons notre (vaste) vestiaire avec nos futurs ennemis.
Pas de souci pour le sifflet : un arbitre officiel du cru, copain avec certains joueurs, s’est proposé, gage d’une certaine tranquillité. Echauffement sérieux et Patrice annonce l’équipe des marrants (copyright Hubert)

1er tiers temps : Ceps Beaujolais 1- DO 0


Une petite pluie fine, un terrain gorgé d’eau et très boueux par endroits, tout était en place pour du jeu d’avant à l’ancienne. Pourtant, les 2 équipes semblaient d’humeur légère… ça jouait pas mal, mais les ballons tombaient. Normal.
Mais, pour une fois, on était bien rentré dans la partie.
Le staff sur le bord du terrain était toutefois un peu chagriné (litote…) par le manque de pragmatisme (longuement débattu l’an dernier et que l’on croyait avoir réglé- voir le fameux papier "Chips ou Olive ?" de notre match contre Rive de Gier) qui nous faisait jouer à la main des pénalités dans nos 22. Ok pour le panache, mais, avons-nous une seule vraie chance de marquer avec cette pluie, ce terrain lourd, en partant de si loin ?
C’est dommage car nous tenions bien notre rang, présents dans les rucks, solidaires en défense.
Devant c’est solide, et, au milieu de terrain, les 2 Lolo s’en donne à cœur joie : ça plaque fort, et des 2 cotés.
Mais, notre péché d’orgueil originel pèse sur notre copie : nous jouons toute la mi-temps chez nous. Et, dans les 5 dernières minutes, les locaux revenu soudainement à plus de simplicité (dans le sillage de leur demi de mêlée, 1m50 au garrot … et autant de large) nous impose une séance de boum-boum terrible. Et, chez nous, personne ne se sort, mais finalement, ils marquent un essai de 20 cm …
et l’arbitre siffle la mi-temps…

2e tiers temps : Ceps Beaujolais 2- DO 1


Aux citrons, Patrice remet les pendules à l’heure : ne changez rien, mais jouez chez eux.
Rotation de joueurs. Intronisation d’un nouveau 9 : Raoul. Et entrée de Patrice, au talon : ça fait plaisir !
La pluie s’est arrêtée, mais c’est toujours humide…
De leur coté, les Ceps ont décidés de mettre plus de pression dans les rucks et c’est vrai qu’ils tombent souvent dans notre camp… Heureusement, l’arbitre veille. Malgré tout, nous continuons d’avoir une certaine maitrise sur le jeu. Même en touche, on voit que nos entrainements portent leurs fruits : nous luttons à armes égales aussi dans les airs.
Malheureusement, nous encaissons deux essais casquettes assez similaires : nous sommes à l’attaque, sur la ligne médiane, mais le ballon tombe (La pluie s’est arrêtée, mais c’est toujours humide… et, aussi, il faut bien reconnaître que certaines passes sont un peu bâclées…) Bref, un avant local le ramasse et le passe à un ¾ qui traverse le terrain sans opposition. Très similaires les 2 fois,… jusque dans l’en avant de passe (reconnu même par les adversaires pour le premier).
Cela fiche un coup au moral, mais on repart bravement, dans le sillage de notre 2eligne de fer (GrandBertrand et OlivFor).
On s’installe dans leur 22. Le jeu est de bonne qualité. Suite à une pénalité, Fred choisit la mêlée (à droite, à 15 m de la ligne. Attaque classique, Eamonn en position de centre s’infiltre, en vitesse entre le 12 et le 13.

3e tiers temps : Ceps Beaujolais 1- DO 1


Nouvelle rotation de joueurs. Réapparition du Saint (Walter) sur un terrain après sa grave blessure de Luchon.
Entame parfaite des DO. Sur une mêlée complètement à droite, dans les 22 adverses, l’attaque s’est déployée grand coté, le ballon volant de mains en mains et au bout, de l’autre coté, Diego déposait le ballon dans l’en-but. Magnifique ! C’est à hurler !
Nous occupons le terrain mais celui-ci très lourd commence à faire son effet et, ce, dans les 2 équipes. Captain Alex doit sortir, victime de crampes.
Cela devenait plus brouillon aussi : nous retombions dans certains de nos travers, notamment celui de se faire des passes alors que nous étions sous pression, en reculant, ce qui est non seulement dangereux, mais donne surtout une impression de fouillis détestable.
Eux aussi, d’ailleurs faisait des choses un peu borderline : je pense à cette passe renversée du demi de mêlée, geste qui fut longtemps l’exercice de style favori d’Hubert avant d’être interdite suite à un décret de la commission sportive.
En fin de match, sur une de leurs rares incursions dans notre camp, les ceps ont bénéficié de quelques mêlées bien placées. Sur l’une d’elle, le centre perfora notre ligne pour aller marquer.
Dans un sursaut d’orgueil, nous sommes revenus chez eux et avons même flirté avec l’essai, mais rien n’y fit : fin du jeu.

4e tiers temps (toujours les fameux 4 tiers)


Haie d’honneur : bain de boue pour l’arbitre, pour eux, et, de notre coté, pour Walter, histoire de salir un peu leur tenue un peu trop propre à notre gout.

Au delà du résultat sec, nos entraineurs, (c’est assez rare pour le souligner), ne voulaient retenir que l’état d’esprit, la combativité, l’envie et la bonne partie de tous : en un mot, la bonne qualité d’ensemble de cette partie.
D’ailleurs, les sourires à la fin du match ne trompaient pas. Tous avaient semblé avoir pris du plaisir. Tout comme nos adversaires d’un jour. Il est vrai que les 2 équipes étaient très proches et que ces confrontations entre " quasi-égaux" sont toujours plus intéressantes.

Avant de rentrer au vestiaire, Eric et Diego se sont offert un petit côté fermé pour tenter d’aller récupérer notre ballon envoyé au beau milieu d’une mare. Parait qu’à un moment, au milieu des grenouilles, Diego avait de l’eau jusqu’aux … genoux. Il aurait pu faire mieux (pour la rime), mais il commençait à s’enfoncer dans la vase : il a préféré rebrousser chemin… et nous rejoindre sous la douche, qui, pour le coup, était (très !) chaude. Pour ceux qui étaient là, il y a 2 ans, c’était un vrai bonheur de voir à quoi peut ressembler une douche chaude à Villefranche !

Walter fête son retour en équipe 1 et son 3e garçon avec un bocal de 5 litres du Rhum arrangé maison : il y en a eu pour tout le monde, même pour nos ennemis.
Apéro fourni, très sympa. Une jeune femme noire, Canadienne, parlant Anglais, mais portant le survêtement de l’équipe de France Olympique (je n’ai pas tout compris) a polarisé l’attention de 3 ou 4 joueurs de Villefranche (et d’Hubert) toute la soirée.
Nous avons reçu des compliments (mérités) pour nos polos.
Nous avons aussi pu voir une réunion de Hobbit (entre 2 demi de mêlée : celui de Villefranche et Raoul). Hubert s’est même permis d’aller les toiser du haut de ses 1m69.
Un prêtre jouait en face, (au centre) et il a servi au repas qui a suivi,.. mais on n’a pas eu droit au Benedicité ...
Repas autour de tables rondes : je vous recommande le gratin aux andouillettes excellent et très roboratif. Très sympa.
Nous recommandons aussi, le Traitement "Bain de boue, sauna, légumes", le triptyque de Villefranche. Il s’est montré efficace : certains d’entre nous avaient un déménagement le lendemain matin et notre gambadée ne s’est pas trop faite sentir.

Retour vers minuit pour la plupart.
Nous avons laissés derrière nous un quarteron d’irréductibles (Hubert, Flavien, Sergio et AlainF).
J’ai entendu dire qu’ils leur ont fait un petit tour de chant, se permettant même de revisiter en rap certaines chansons emblématiques de notre répertoire. Flavien était en grande forme (comme souvent les vendredis soir) et AlainF, nommé chauffeur pour le retour, s’est montré très conciliant….

*****************************
Merci aux Ceps Beaujolais pour cette excellente soirée.
Merci au joueurs présents :
Flavien, Pierre, MickTibo, l’inoxydable Eric, le bleu AlainF, Pat du 43, OlivFor et Bertrand, Captain Alex, FredA, Florent, Sergio, Hubert et Raoul, Eamonn, LoloTess et LoloMin, Diego, Walter, Jean-Pierre et Alain, CoachPatrice.

1 Messages

  • Ah oui !!!

    encore un exemple fameux du sens accompli du reportage sportif de Me Folace,

    chapô, galure, doulos !

    tout à fait personellement j’ai apprécié :
    - la règle des quatre tiers, et c’est vrai que :"ça dépend de la grôôsseure des tièèèreu ..."
    - le sens de la rime du rédacteur, dans la version revisitée de la fameuse chanson du Néo-Zed Graeme Allwright : "on avait d’la flotte jusq’aux genoux ..."

    enfin j’me comprends ...

    pour finir, c’est vrai qu’exalté par le sens du devoir, je m’efforce toujours de porter haut les couleurs et les valeurs des DO,
    fût-ce au prix de l’effort d’avoir à pratiquer la langue de sa très gracieuse Majesté et même aussi s’il faut en user pour s’entretenir avec des personnes de couleur ;-)

    Merci Me Folace !

    c’m on DO !


Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher


On est aussi sur Facebook


les plus lus

1.  Hymne Aviron Bayonnais

2.  Fonds d’écrans

3.  Voyage à Trévise 2010

4.  Nos chansons

5.  Présentation


5 au hasard

1.  Match Vs RC La Plaine

2.  Festival National de Sallanches

3.  Merci Maurice .......

4.  Match contre Rive de Gier

5.  Les Devil Oldies à Beaumont-de-Lomagne


les plus populaires

1.  Quelques mots sur le tournoi Régional 2019

2.  Match sponsorisé par la savonnette Palmolive

3.  Soirée Basque 2011

4.  Tournoi Régional 2018

5.  Made in Givors / Devil Oldies